Developpez.com

Plus de 2 000 forums
et jusqu'à 5 000 nouveaux messages par jour

Lazarus Free Pascal - Développement rapide

Pourquoi participer ?

La communauté Pascal est active parce qu'il est facile d'apprendre le Pascal Objet afin de créer des interfaces homme-machine vite, tout comme il devient ensuite ingénieux de bien connaître les composants objets. La faille de beaucoup d'entreprises a été de n'être que des consommateurs d'EDI RAD, alors qu'il existait des projets libres, surtout en Pascal.

Cet article est inclus dans l'e-book « Lazarus Free Pascal – Développement rapide ». Nous remercions son auteur de nous permettre de publier cet extrait.

24 commentaires Donner une note à l'article (5)

Article lu   fois.

L'auteur

Profil ProSite personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Pourquoi participer ?

La communauté Pascal est active parce qu'il est facile d'apprendre le Pascal Objet afin de créer des interfaces homme-machine vite, tout comme il devient ensuite ingénieux de bien connaître les composants objets. La faille de beaucoup d'entreprises a été de n'être que des consommateurs d'EDI RAD, alors qu'il existait des projets libres, surtout en Pascal.

En 2006, on me disait souvent de ne surtout pas participer aux projets libres, en commençant par la simple utilisation. C'est normal qu'un projet libre fasse moins de choses qu'un projet payant. Cependant, s'il fait le nécessaire, c'est lui qu'il faut choisir. On m'avait indiqué qu'il y avait beaucoup plus de gadgets dans le projet DevExpress et que c'était une raison pour le prendre. Cependant, on a pu améliorer une grille partagée pour avoir exactement ce que l'on voulait. Impossible de participer à DevExpress aussi facilement.

Sans la diffusion partagée, le droit d'auteur ne permet pas de protéger un projet esseulé. Le fait que Delphi partage ses sources a permis un début de pérennité de l'outil Delphi. Ce qui a sauvé Delphi, c'est le partage d'Interbase, qui a créé Firebird. Firebird est aujourd'hui lié à LibreOffice. Les projets libres, dont JEDI, ont incité à créer Lazarus par un compilateur Pascal libre. Les projets INDY et IntraWeb ont permis de pérenniser Delphi par le partage.

Depuis Delphi 2006 jusqu'à Delphi XE, le projet Delphi capotait, comme tous les outils RAD qui étaient à l'époque propriétaires. On voit, selon la déchéance Nokia, que Microsoft détruit les autres projets pour son hégémonie. Beaucoup de grosses entreprises agissent comme cela à cause de la théorie des jeux. La théorie des jeux ne permet pas d'anticiper sur une entreprise voyant sur le long terme.

Le tout libre n'est possible que dans des pays qui se développent. On peut prendre les exemples récents de la Chine et de la Russie. Dans ces pays, beaucoup de travaux sont dans le domaine public ou libres. Là-bas, il n'y a pas besoin de penser à trouver de l'argent, mais à produire des richesses utiles. Les producteurs de ces richesses utiles sont alors correctement rémunérés. Dans ce cas, les entreprises voient sur le long terme. Ça n'est pas le cas chez nous depuis l'année 1973, lorsque la monnaie a été privatisée.

C'est bien le projet libre Lazarus qui a sauvé le projet Delphi. En effet, la version Embarcadero Delphi XE 2 pour iOS s'est inspirée de Lazarus. Delphi XE 5 a pu s'inspirer de Lazarus pour Android, notamment du compilateur de byte-code Java.

Un moment, Lazarus permettait de passer au 64 bits alors que Delphi ne le permettait pas. Une entreprise qui m'avait téléphoné m'avait dit qu'elle attendait la prochaine version de Delphi pour passer au 64 bits. Or, il suffisait de participer activement ou financièrement au projet Lazarus pour avoir non seulement le 64 bits, mais la puissance de Linux, voire aujourd'hui la compatibilité de la plate-forme sur laquelle vous travaillez.

Actuellement, Embarcadero accumule les licences achetées en France. Beaucoup d'entreprises françaises ont acheté Delphi XE 3 et Delphi XE 5. Pourtant Lazarus aurait avancé à pas de géant avec ce genre d'aide financière. En plus, l'argent aurait été pérennisé. Delphi a besoin de Lazarus tout comme Lazarus a eu besoin des composants libres créés sur Delphi.

Remerciements

Merci à M.Dlb et Andnotor pour leur relecture technique, ainsi qu'à Jacques Théry pour sa relecture orthographique.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Licence Creative Commons
Le contenu de cet article est rédigé par Matthieu Giroux et est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.
Les logos Developpez.com, en-tête, pied de page, css, et look & feel de l'article sont Copyright © 2013 Developpez.com.