Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Sortie officielle de Lazarus version 1.0
Une étape cruciale dans l'histoire du projet

Le , par Ph. B.

0PARTAGES

7  0 

Cet article reprend la communication de l'équipe de développement de Lazarus publiée hier soir dont la version originale est accessible ici

L'équipe de Lazarus est heureuse d'annoncer la disponibilité de Lazarus 1.0.

Lors de cette étape importante, l'équipe actuelle tient à remercier les personnes passées et présentes qui se sont impliqués dans ce projet et ont permis d'en arriver là.
Merci aussi à l'équipe de FPC qui fournit le compilateur qui permet tout cela.
Merci tout spécial aux fondateurs du projet Lazarus il y a plus d'une décennie en 1999: Cliff Baeseman, Shane Miller et Michael A. Hess.
Une histoire des développeurs impliqués peut être consultée à cette adresse. Et une liste des nombreux contributeurs est fournie avec la distribution.

Cette version est disponible sur la page de téléchargement du site SourceForge.

Sélectionnez d'abord votre processeur, SE, distribution, puis le répertoire «Lazarus 1.0».

Configuration minimale:
Windows: 98, 2k, XP, Vista, 7, 32 ou 64 bits
FreeBSD / Linux: gtk 2.8 ou qt4.5, 32 ou 64 bits
Mac OS X: 10.4, LCL seulement 32 bits, 64 bits possible pour les applications non LCL.

Cette version s'appuie sur le compilateur fpc 2.6.0 (comme la version 0.9.30.4 précédente).

Le dépôt svn.
La liste des changements.

Pour les personnes qui sont bloquées par SF, les versions de Lazarus mirrorés depuis sourceforge sont accessibles sur cette page et plus tard à (après un certain délai du à la synchronisation) sur le site de l'université de Halle-Wittenberg et ici

Et vous ?

Que pensez-vous de cette évolution d'une éternelle version beta vers une version stable ?
Pensez-vous que ce Lazarus 1.0 soit enfin assez mature pour le développement professionnel ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de
https://www.developpez.com
Le 02/11/2012 à 17:26
Bonjour Jean,

Oui j'aurais dû m'en souvenir... Car lors d'une de nos dernières discussion, je me demandais (sans l'écrire) à quoi ressemblait une Fedora et si elle était "compatible" avec une Ubuntu ou une Squeeze...

Bon ceci dit, je crois que commencer Lazarus sous Linux, une fois l'installation passée, permet un cheminement plus simple et plus calme (ie moins rugueux) que quand on vient de Windows/Delphi... Je me rappelle de mon désappointement puis de mon découragement quand j'ai commencé avec Lazarus. J'avais l'habitude d'un IDE fabuleux pour Windows. Je parle de Delphi 7 évidemment. Il m'a fallu du temps pour "admettre" le développement de Lazarus que je percevais comme "erratique". Je ne vais pas dire que l'équipe Lazarus ne pourrait pas faire mieux... mais je trouve -avec un peu de recul et... sans prisme - que c'est déjà très bien...

Votre Fedora est une 64 bits ? "Cela" fonctionne sous Gnome ?... On ne pourrait pas faire l'échange de qqs petits exe pour voir si c'est compatible ? Je teste en Squeeze, Ubuntu 10.04 et 12.04. Entre ces versions, j'ai déjà rencontré de nombreux problèmes... au niveau des dépendances "connecteurs", ce qui me fait dire que la portabilité en Linux est extrêmement délicate. Pour avoir regardé encore cela cette semaine (en voulant installer un serveur HyperFile 64 Linux), une Debian Squeeze et une Ubuntu 12.04 -bien que "contemporaines" (ie ce sont les 2 versions stables du moment)- n'utilisent pas le même noyau. Donc, immanquablement, certaines .so sont incompatibles.

Bon WE
Cordialement. Gilles
2  0 
Avatar de Nexavi
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 02/09/2012 à 3:07
Que pensez-vous de cette évolution d'une éternelle version beta vers une version stable ?
Lazarus a fait une énorme progression ces deux dernière années. juste hallucinant !
Puisque c'est un IDE:

- on est passé du texte aliasé à anti-aliasé (même s'il faut toujours l'activer manuellement).
- l'éclairage dynamique de l'identifieur qui a le scope (genre si tu cliques un "GetMem" dans le code, tous les "GetMem" sont alors être encadrés.
- la vitesse des dispositifs automatiques: autocomplétion, menu de proposition, etc...est maintenant normale, dans le passé cela avait l'air d'un truc merdique fait avec un pauvre timer et son callback.

Par contre, on peut se demander pourquoi l'interface dockée n'a pas été plus développée (il est toujours possible de l'installer, un lpk est fourni dans les composants), certes cela se discute: quand on travaille sur plusieurs écrans, le docking peut s'avérer être gênant.
Par contre sous Ubuntu et avec le système de menu unifié balancé sur la toolbar de Gnome c'est juste une catastrophe qui déssert Laz...
(alors que sous Fedora...nickel)

Pensez-vous que ce Lazarus 1.0 soit enfin assez mature pour le développement professionnel ?
Oui et non.

-non: le débogage est assez pénible sur Lazarus. En tant que développeur de composant (entre autres), je préfère toujours déboguer sous delphi. L'inspection de l'object incriminé sous Laz. n'est pas possible. Dans un sens cela encourage un développement de qualité mais peux s'avérer être extrêmement pénible pour quelqu'un qui programme des choses complexes.
- oui: avec de bonne pratiques, de bons tutos sur comment configurer le compilo, les optimisations, etc.
- oui et non: ca dépend de ce que l'on fait...il ya aussi la question des BDD qui mérite une appréciation plus spécialisée...

Lazarus + FPC c'est presque au niveau de Delphi 2007 en confort d'utilisation...
vraiment, mais vraiment pas loin.

C’est juste énorme ce qui a été fait depuis 2 ans.
1  0 
Avatar de Squeak
Membre actif https://www.developpez.com
Le 05/09/2012 à 19:00
Citation Envoyé par Serguei_TARASSOV Voir le message
Il y a longtemps que j'utilise Lazarus et je vois qu'il devient de plus en plus stable et riche fonctionnellement.
Par contre, le gros problème est ce que sur le site comme monsters.fr vous ne trouverez rien par le mot clé "Lazarus"...
Ca prendra un bout de temps avant que les entreprises qui ont déjà utilisé Delphi et développent depuis des années avec migrent vers Lazarus qui malgré ses progrès reste encore jeune par rapport Delphi. De plus, même s'il y a des avantages certains à Lazarus comme la portabilité, il y a aussi tout ce qu'il ne sait pas encore faire facilement, comme par exemple glisser un contrôle ActiveX sur un formulaire.

Par contre, si une entreprise doit démarrer un tout nouveau projet demain, elle pourrait se poser la question : "Est-ce que Lazarus ne permettrait pas de faire l'application?". Mais ça demande une grosse réflexion car ça implique que le projet soit clairement défini depuis le début et qu'on ne risque pas de se trouver en cours de route limité par Lazarus.
1  0 
Avatar de Gouyon
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/10/2012 à 11:32
Citation Envoyé par Jipété Voir le message

Si quelqu'un a une idée pour que je puisse reconstruire l'IDE et accessoirement installer ce paquet, il m’ôtera une grosse épine du pied...
Normalement c'est relativement simple

  1. Menu Paquet ouvrir un fichier paquet
  2. Charger le .lpk
  3. Le compiler histoire de voire si tout va bien. Si ça ce passe mal à ce stade inutile d'aller plus loin.
  4. Cliquer sur le bouton utiliser et choisir installer pour que le composant soit disponible dans la palette.
  5. Lazarus se recompile car il n'intègre des composants que de manière statique.

Il est vrai que parfois ça entraine des problèmes en fonction du composant.

Pour en revenir au produit "professionnel" je ne suis pas d'accord avec vous j'ai essayer d'installer un composant sous RAD Studio Xe (Delphi) produit professionnel (surtout vu son prix) et ça n'a pas été immédiat loin s'en faut. En tenant le même raisonnement que vous j'aurais jeté Delphi à la poubelle qui est pourtant un produit professionnel.

Petite anecdote. Je développe une application base de donnée sous Lazarus car je veux pouvoir la distribuer sous Windows, Mac et Linux. Parallèlement j'en développe une autre sous delphi qui ne fonctionne que sous Windows. Quand j'ai voulu porter cette dernière sur une machine win7 j'ai eu les pires problèmes avec le connecteur ODBC de la base . Tandis qu'avec l'application développé avec Lazarus je n'ai jamais eu aucun souci de portage .
Comme quoi les outils professionnels ne sont pas synonyme de facilité d’emploi
1  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 31/10/2012 à 12:16
Citation Envoyé par Paul TOTH Voir le message
je ne connais pas le détail de la LCL mais il est certain que les évènements sont déclenchés par le système, il est donc possible que l'ordre naturel des évènements ne soit pas le même sous Linux et Windows...dommage cependant que Lazarus ne gomme pas ces différences.
Bonjour, ce n'est pas si évident que cela et même souvent impossible. Je suppose que Jean fait référence à l'ouverture des Forms. Lazarus "pilote" les widget sets des OS... comme beaucoup d'autres langages... Souvent il manque des fonctions dans ces widgets. Par exemple récemment, j'ai découvert que sous gtk2, le EndEllipsis (tronquage avec points de suspension) n'était pas dispo dans les canvas. Dans les StringGrids lazarusiennes le goCellEndEllipsis et le DT_END_Ellipsis sont bien implantés mais ne commandent rien sous gtk2 puisque le widget concerné ne possède pas cette capacité. Enfin semble-t-il.

Pour l'ouverture des Forms, si sous Windows le Widget gère l'évènement A puis l'évènement B alors que sous Nux c'est d'abord B puis A, que peut y faire Lazarus ? Inverser le nom de ses propres fonctions ? Pour le déclenchement à l'ouverture des Forms, il y l'override possible de la méthode Update qui est relativement indépendante et permet certaines corrections... On ne peut pas non plus demander à tous les OS de se ressembler. Il faut donc faire avec.

Ceci dit, cela m'amène à une conclusion que je n'arrivais pas à formuler faute de disposer du matériel et des logiciels nécessaires. Mais maintenant, après avoir testé, ma "suspicion" et mon aversion "naturelle" pour la cross-compilation en sortent renforcées. Face à ce genre de problématique (l'utilisation des Widget sets de l'OS), la cross-compilation est une perte de temps infinie dès qu'on utilise un environnement graphique. Et je pense que Lazarus est LA solution actuelle en Pascal parce qu'avec son EDI sous Mac, on peut tester et corriger immédiatement... C'est un énorme plus, un confort inestimable... et quoi qu'on en dise, Lazarus 1.0/FPC 2.6.x est solide et fonctionnel, en 32 et 64 bits, sous Win, Nux et Mac...

Cordialement. Gilles
1  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 31/10/2012 à 15:14
Bonjour Paul,

Hum... Je ne suis vraiment pas un spécialiste VCL D'autant que souvent les codes que j'ai étudiés font appel aux API. Je me refuse à utiliser ShellApi au maximum avec Lazarus.

Lazarus propose une autre solution pour les composants graphiques indépendemment des widgets des OS. Elle n'est pas aboutie et je ne sais pas si elle est viable, ni même nécessaire : FpGUI.

Mais je le répète. La situation de Jean -si j'ai bien compris- me semble être celle du portage d'un projet Windows vers Linux. Mais dans ce cas (celui d'un portage de Windows vers Linux), le développement Windows est de fait la référence et la plateforme méthodologique de départ. C'est la différence de méthode qu'il y a entre un "cross-compilateur" (un cross-compileur ?) Delphien et un utilisateur de Lazarus. Je suis autant de temps sur Nux que sur Windows et bientôt -faut rattraper le temps- sous Mac. Je n'initie pas spécialement mes projets sous Win, plutôt en général d'ailleurs sous Nux...

Donc je prends les OS tels qu'ils sont. Je me moque de savoir si l'évènement A et avant B sous Nux et inversement sous Win. Je teste mes projets avec mon IDE dans chaque environnement. S'il y a un problème sous Nux, j'ouvre mon IDE sous Nux : il est en général facilement identifiable puisque je dispose de toutes les ressources associées à l'IDE dans l'OS où il apparaît et s'il le faut, je différencie et/ou permute le code avec un {$IFDEF linux ou windows} et c'est fini...

L'exemple que vous prenez est typique. Vous utilisez cette méthode parce que vous êtes obligé de cross-compiler. Sinon cela devient invivable, je m'en suis rendu compte car je n'ai pas votre savoir-faire sur Delphi. D'un autre côté, s'il faut réaliser le travail que vous me détaillez (les CrossControls) avant de commencer à programmer, bien qu'amoureux du Pascal, je risque de m'en détacher. Voila pourquoi actuellement ma préférence va à Lazarus...

Et "philosophiquement' je me demande pourquoi vous voulez faire "exactement marcher" un Linux comme un Windows ou un Mac. Je crois que la bonne approche, c'est le tour de force équilibré qu'est en train de réussir Lazarus... Beaucoup de codes communs, tout en respectant la "liberté" et la spécificité de chaque OS, et en les considérant tous comme égaux et indispensables. Je l'ai écrit de nombreuses fois : c'est un challenge ambitieux et une approche intellectuellement très satisfaisante, brillante même. La difficulté, c'est le respect des points d'équilibre et donc la cohésion des approches et méthodes de développements. Là des fois, il y a quelques errances... dont nous subissons les conséquences. Mais en ce moment, "on" se porte plutôt bien. Alors il est vrai que quand un "habitué à Delphi" teste un Lazarus, il ne voit que par le prisme de Windows et on peut reconnaître que Lazarus est moins spécialisé que Delphi pour cet OS. Mais, inversement, quand "j'approche" Delphi (IDE purement Win 32) pour un développement Mac OS64... alors là, le Lazarusien est aussi déçu que son Collègue habitué à Delphi... et je ne parle pas du Linuxien.

Je suis donc de l'avis de Rémi : pour un programmeur qui développe pour les 3 environnements sans en privilégier aucun, il y a Java et Lazarus (peut-être C++/QT)... et pour avoir testé les 2 premiers, j'estime qu'avec le second -tel qu'il est actuellement- on peut faire aussi bien dans de nombreux cas -on va rester modeste- qu'avec le premier, la référence en la matière. C'est une chance, je trouve, quand on est un Pascalien "natif".

Il est vrai -je le constate comme les différences des OS- que Lazarus et Delphi divergent de plus en plus... et j'en reviens à votre constat premier : qu'il eût été souhaitable d'écarter un peu VCL de Windows... j'en suis certain. Mais tel ne fut pas le cas et tel ne le sera-t-elle probablement jamais, car FMX et VCL, c'est... sans rapport... et Win32 ne semble plus être l'avenir de Windows.

Cordialement. Gilles
1  0 
Avatar de Squeak
Membre actif https://www.developpez.com
Le 02/09/2012 à 17:56
Malgré le mot "beta" cet environnement s'est toujours montré d'une grande stabilité chez moi et je suis tout à fait convaincu qu'il peut être utilisé pour des projets sérieux. Les développeurs utilisant "Delphi" devraient songer à y migrer selon moi : Lazarus a évolué plus vite que ce dernier depuis son abandon par Borland.
0  0 
Avatar de Serguei_TARASSOV
Membre averti https://www.developpez.com
Le 05/09/2012 à 17:40
Il y a longtemps que j'utilise Lazarus et je vois qu'il devient de plus en plus stable et riche fonctionnellement.
Par contre, le gros problème est ce que sur le site comme monsters.fr vous ne trouverez rien par le mot clé "Lazarus"...
0  0 
Avatar de Michel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/09/2012 à 18:56
Lazarus s'est installé sans problème sous Ubuntu 12.04 mais j'ai un gros souci avec mysql.
TMySQL50Connection can not work with the installed MySQL client version: Expected (5.0), got (5.5.24).
voilà, tout est là.
Avant j'ai créé un lien pour retrouver libmysqlclient.so qui est renomé et en plus déplacé dans cette version de linux.
Dans /usr/lib/ lazarus s'attend à trouver libmysqlclient.so ; donc j'ai ajouté
libmysqlclient.so -> i386-linux-gnu/libmysqlclient.so.18.0.0
Un lien qui pointe vers le client réel placé dans le sous-répertoire i386-linux-gnu
et c'est ce client qu'il n'aime pas.
Je précise que sous Debian, j'arrivais à faire tourner une anciènne version de Lazarus avec Mysql mais c'était une autre époque
0  0 
Avatar de Gouyon
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/09/2012 à 19:24
Pour ma part j'utilise les composants Zeos et ça marche du tonnerre.
Ma machine linux était dans les cartons depuis 6 mois j'avais oublié le mot de passe administrateur du coups j'ai tout installé.
Pour ce qui est de l'installation MySQL j'utilise la logithèque et ça pose moins de problème que de télécharger les .deb (ou rpm)
0  0