Installer Lazarus et FreePascal SVN sous Ubuntu 8.04, 8.10 et 9.04 et Debian Lenny

Ce tutoriel vous montre comment installer Lazarus et Free Pascal SVN sur Linux Ubuntu et Debian.

2 commentaires Donner une note à l'article (5)

Article lu   fois.

Les deux auteurs

Profil Pro

Profil Pro

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Introduction

Les versions de développement d'un logiciel sont en principe destinées à améliorer celui-ci et peuvent s'avérer instables. Si vous désirez utiliser le logiciel en production, il vaut mieux installer une version stable. Néanmoins, certains logiciels en développement fonctionnent très bien et peuvent vous faire profiter de fonctions non encore disponibles dans une version stable.

Obtenir le code source

Le code source de Free Pascal et Lazarus est stocké dans un "dépôt" (repository) hébergé sur un serveur "Subversion". Pour obtenir ces sources, il vous faut un client capable de dialoguer avec ce serveur.

Sur Ubuntu, nous allons utiliser "svn" fourni par le paquet Debian Subversion.
Pour l'installer, ouvrir une fenêtre terminal (menu Application -> Accessoires -> Terminal et entrez la commande

 
Sélectionnez

sudo apt-get install subversion

Après l'installation de Subversion, nous allons préparer un répertoire pour accueillir les sources de Free Pascal et de Lazarus. Toujours dans notre console, nous allons créer un dossier appelé par exemple freepascal

 
Sélectionnez

mkdir freepascal

Plaçons-nous dans le répertoire ainsi créé à l'aide de la commande

 
Sélectionnez

cd freepascal

Nous allons récupérer pour la première fois les fichiers sources de Free Pascal depuis le dépôt à l'aide de la commande

 
Sélectionnez

svn co http://svn.freepascal.org/svn/fpc/trunk fpc

Nous allons voir une série de fichiers défiler dans notre terminal et, après un plus ou moins long moment, nous allons revenir à notre invite de commande. Il faudra alors récupérer les sources de Lazarus avec la commande

 
Sélectionnez

svn co http://svn.freepascal.org/svn/lazarus/trunk lazarus

Là encore, après un certain temps, un dossier aura été créé sur notre disque dur, s'appelant lazarus et contenant une multitude de fichiers.

Par la suite, si nous désirons simplement construire une version plus récente de Free Pascal et de Lazarus, il nous suffira de nous placer dans le dossier contenant les sources de Free Pascal et effectuer une mise à jour de ces fichiers avec les commandes

 
Sélectionnez

cd /home/votre_login/freepascal/fpc; svn update

puis, dans le dossier de Lazarus,

 
Sélectionnez

cd /home/votre_login/freepascal/lazarus; svn update

Installation des logiciels et librairies nécessaires pour construire FPC et Lazarus

Pour construire Lazarus, il nous faut ajouter quelques logiciels et libraries supplémentaires à notre distribution ainsi que leurs dépendances.

Remarque importante : Pour compiler les sources de la branche trunk de Free Pascal, il faut toujours la dernière version stable de Free Pascal. Ce n'est pas toujours cette dernière version qui est fournie dans les dépôts de votre distribution Ubuntu; la compilation de nos sources échouera si ce n'est pas le cas. Il faut donc installer la dernière version en ajoutant des dépôts particuliers comme expliqué dans le wiki Free Pascal ou en annexe de ce document.

Pour une Debian Lenny, les paquets ne sont pas disponibles. Il faudra rajouter les dépots comme expliqué dans le tutoriel Ajouter les dépots de la version stable de Free Pascal sur Ubuntu 8.04 ou en suivant le wiki Free Pascal.

Avant tout, il nous faut le compilateur Free Pascal. Installons-le à l'aide de la commande

 
Sélectionnez

sudo apt-get install fp-compiler

Installons aussi les librairies de développement de GTK2 ainsi que fakeroot, qui est utilisé lors de la création des "packages" Debian à l'aide de la commande

 
Sélectionnez

sudo apt-get install libgtk2.0-dev libgtk1.2-dev libgdk-pixbuf-dev libgpmg1-dev fakeroot libncurses5-dev

Nous sommes prêts à compiler et créer nos paquets Debian.

Compilation et création du paquet fpc

Dans le dossier des sources de Lazarus, se trouve un dossier qui contient des scripts permettant de construire des paquets Debian de Free Pascal et Lazarus et qui vont bien nous simplifier la vie. Il se trouve dans le dossier tool/install.
On va s'y placer à l'aide de la commande

 
Sélectionnez

cd ~/freepascal/lazarus/tools/install

Dans ce répertoire, nous allons créer le paquet de Free Pascal à l'aide de la commande (en remplaçant votre_login par votre nom d'utilisateur)

 
Sélectionnez

sudo ./create_fpc_deb.sh fpc /home/votre_login/freepascal/fpc/

Ensuite, nous allons créer les paquets des sources de Free Pascal qui sont indispensables pour construire Lazarus

 
Sélectionnez

sudo ./create_fpc_deb.sh fpc-src /home/votre_login/freepascal/fpc

Si tout s'est bien passé, dans notre dossier tools/install, deux fichiers ont été créés : fpc-src_2.3.1-JJMMAA_i386.deb et fpc_2.3.1-JJMMAA_i386.deb (où JJMMAA correspond à la date de compilation du paquet) .

A ce stade, nous pouvons installer les nouveaux paquets de Free Pascal à l'aide des commandes

 
Sélectionnez

sudo dpkg -i fpc-src_2.3.1-JJMMAA_i386.deb
 
sudo dpkg -i fpc_2.3.1-JJMMAA_i386.deb

Au cas où un message d'erreur nous indique que certains fichiers sont déjà fournis par fp-compiler, il sera nécessaire de désinstaller la version stable de FreePascal à l'aide de la commande

 
Sélectionnez

sudo apt-get remove fp-compiler

et de réessayer.

Si tout s'est bien passé, la commande

 
Sélectionnez

fpc --i

devrait nous afficher du texte commençant par quelque chose du genre :

 
Sélectionnez

Free Pascal Compiler version 2.3.1 
 
Compiler Date      : 2009/01/05 
Compiler CPU Target: i386
... 

L'IDE de Free Pascal aura également été installé et il nous sera possible de compiler des programmes Pascal en le lançant à l'aide de la commande fp.

Nous sommes maintenant prêts à compiler et créer le paquet de Lazarus à l'aide de la commande (toujours dans le dossier tools/install des sources de Lazarus)

 
Sélectionnez

sudo ./create_lazarus_deb.sh append-revision

Par défaut, c'est une version gtk2 qui sera construite. Pour construire une version gtk1, nous utiliserons la commande

 
Sélectionnez

sudo ./create_lazarus_deb.sh gtk1 append-revision

Dans ce dernier cas, il faudra avoir auparavant installé les libraires de développement de gtk1.

Cette fois encore, si tout s'est bien passé, il nous suffira d'installer le paquet qui a été crée dans le dossier tools/install des sources de Lazarus et qui s'appelle lazarus_0.9.29.XXXXX-0_i386 (où XXXXX est remplacé par le numéro de révision obtenu depuis le dépôt svn). Cette installation se fait à l'aide de la commande

 
Sélectionnez

sudo dpkg -i lazarus_0.9.29.XXXXX-0_i386.deb

Une entrée Programmation sera rajoutée dans le menu Application contenant le lanceur de Lazarus.

Notes

Cette méthode d'installation de Lazarus en version 0.9.29.xxxx, à l'heure actuelle, permet une plus large liberté de suivi des évolutions de ce fabuleux RAD. Il serait bon de l'enrichir d'un paragraphe détaillant l'installation d'une version donnée via le SVN. Par exemple, pour ceux qui veulent rester en version 0.9.6, détailler l'installation avec les chemins du dépôt correspondant (qui ne seraient donc plus trunk).
Si vous avez Lazarus en anglais, il faut quitter l'application et la redémarrer.
En suivant ce tutoriel à la lettre, Lazarus 0.9.29 fonctionne parfaitement bien sous Ubuntu 8.0.4 LTS et Ubuntu 8.10 ainsi que Ubuntu 9.10. A souligner également que cette version est stable sous Windows XP.

Sur Debian Lenny, il faudra exécuter toutes les commandes précédées par sudo en utilisateur root sans saisir la commande sudo. Vous pouvez aussi éditer /etc/sudoers et y ajouter votre identifiant utilisateur afin de pouvoir utiliser sudo.

Bonne programmation à tous ...

Voir aussi

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2009-2010 zadmalck et pomalo. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.